Irulu eXpro X10 : Et pourtant il y avait de bonnes idées !

DSCN3162

Vous vous rappelez peut-être de ma mésaventure avec l’ Irulu Expro X10 ? L’écran a été cassé pendant le tests … J’ai donc décidé , puisque l’appareil était  hors service de le démonter … Cela a été incroyablement facile : le dos tient à peine … Il suffit de le tordre un peu ( manipulation très dangereuse vu la fragilité de l’écran , SI VOUS LE FAITES , C’EST SOUS VOTRE RESPONSABILITE , JE DECLINE TOUTE RESPONSABILITE EN CAS DE DEGATS ) et on voit comment il a été fabriqué … 

DSCN3170

Et curieusement c’et une conception plutôt soignée … Les cables haut-parleur torsadés , les autres cibles sont fixés pour ne pas trop «  trainer n’importe où » la carte est bien fixée … 

DSCN3165

Alors quel est le problème ? C’est justement les fixations des différents éléments du boitier qui sont purement symboliques , si les technitiens Irulu avaient fait quelques «  crash tests » du boitier ils aurraient tout de suite vu le soucis ! Selon ce que j’ai constaté lors du trop bref test il n’y a pas eu une réelle optimisation logicielle , même les benchmarks avaient de réels soucis à identifier le processeur  … 

DSCN3166

La tablette est comme son alimentation : aux normes chinoises ! Quelques produits et marques chinoises  arrivent à sortir de l’empire du mileux et conquérir le monde , mais pour y arriver il faut qu’ils acceptent de respecter des standards occidentaux , c’est à dire des machines qui ne sont ni trop fragiles , ni considérées dangereuses au regard des normes occidentales !  

Capture d’écran 2015-12-08 à 23.14.14

En voyant l’intérieur d’une telle machine , je suppose que c’est à leur porté quand on voit les progrès qu’ils ont fait en quelques années … 

 © philippe LEGRAND 2010-2017