Test Elephone P8 Mini : That'a All Folks ...

IMG 20170729 233238

Voici donc la fin du test de l’ Elephone P8 Mini … 


Autonomie … 

En lecture vidéo , rétroéclairage à 50 % la machine peut tenir 6 heures … C’est correct ...  En utilisation «  normale » la machine peut tenir la journée , même en utilisant  un peu le GPS … 

Screenshot 20170727-134713


Radio FM … 

Nous avons droit à  la radio FM Android par défaut , la réception et la sensibilité est bonne ( je peux avoir 16 radios en  ville ) . 


USB OTG … 

A vide l’ USB délivre 5,10 V … 

IMG 20170729 202615

A 4,83 V pour 430 mA  , la machine  arrive bien à délivrer un courant plutôt puissant via l’ USB ( 2 Watts ) . La tension est bonne et devrait satisfaire tout périphérique … 

IMG 20170729 204821

Pour la lecture d’une clé USB ( je n’ai réussi à lire que des clé USB 2  :  les clé USB 3 semblent faire «  planter » le port USB ) il faut de préférence  installer un gestionnaire de fichier alternatif tel qu’ ES Explorer , au moins pour les vidéos  … 

Screenshot 20170729-221717


Une fois ces précautions  prises , la machine fonctionne très bien … 

IMG 20170729 203038



Bluetooth … 

Alors là c’est parfait : on peut non seulemrent envoyer un  fichier volumineux sur une autre machine Android ( une Blackview A9 Pro ) et une enceinte Bluetooth sans coupure de son , mais en plus en utilisant le Wifi (   le son envoyé etant d’origine d’une une radio internet via Radioline ) . 

Screenshot 20170730-001401

Par expérience je sais que le Wifi peut perturber le Bluetooth sur  certaines machines …  


Conclusion … 

Quelques petits défauts logiciels  ( précédure de démarrage , quelques bugs d’affichage dans les benchmarks graphiques , USB mal géré ) ne peuvent masquer ses  qualités réelles  :  les bons composants choisis ( écran , webcam , appareil photo  , etc … )  , les performances , la qualité de fabrication  , etc … 

Ce manque de soin logiciel  est vraiment navrant , mais cela n’empêche pas que cette macine soit vraiment très sympathique à utiliser … C’est vraiment son seul réel défaut ! 

 © philippe LEGRAND 2010-2017