Techno-vintage , quel avenir ?

IMG_4746


Je profite du test suivant la restauration de ma dernière acquisition pour commencer à écrire un article sur la collection des appareils technologiques . C'est une machine à écrire et elle commence vraiment à m'énerver ! C'est la troisième fois que je trifouille dans ses entrailles pour régler un enième problème . C'est le genre de machines que j'achète uniquement pour qu'elle ne finissent pas à la décharge … Bilan : elle m'a couté 5 Euros et au moins autant d'heures de réparation pour résoudre ses petits soucis …Mais j'y reviendrais plus tard , je n'évoque jamais mes petits tracas innocemment !


La logique Techno-Vintage …

On ne peut comprendre la collection d'un produit technique sans remettre en question les mécanismes même de ces collections .

  • Pourquoi les machines à calculer LED se vendent mieux que les antiques calculatrices mécaniques qui se vendent mieux que les machines électro-mécaniques ( pourtant plus récentes que ces dernières ) ?
  • Pourquoi les Pongs se vendent moins bien que les consoles de jeux informatiques ?
  • Pourquoi les machines à écrire mécaniques se vendent mieux que les machine à calculer mécaniques ( produits mécaniques bien plus remarquables que les machines à écrire ) ?


Une machine non utilisée n'existe pas …

Le cas des machines à calculer peu donner une première piste : il est actuellement impossible à un collectionneur de machines à calculer mécanique d'utiliser couramment les pièces de sa collection . Même moi qui n'en ai que 4 ou 5 je ne suis pas capable de passer d'une machine à l'autre . Elles sont aussi quasi irréparables . C'est la première raison qui fait qu'elles sont bien moins collectionnées que les machines à calculer à LED ou les machines à écrire ( faciles à utiliser et à réparer … Enfin c'est un tantinet fastidieux parfois ) .


Un objet objet collectionné nous raconte quelque chose …

Il y au aussi des objets qui qui font fonctionner notre imaginaire , quand je présente mon
sténotype à des invités je dis toujours " vous savez le tic-tic que vous entendez toujours dans New York Police Judiciaire ? " . Quand un collectionneur de machine à écrire voient et surtout utilisent leurs pièces de collections il pense toujours à ( voir ils se prennent pour ) un écrivain en train d'accoucher de son futur chef d'oeuvre , même si c'etait une utilisation marginale de l'utilisation des machines à écrire .

Quand aux machines à calculer mécaniques, les pauvres , on pense tout de suite au petit comptable écroulé sous les factures à saisir des chiffres et tourner la manivelle 8 heures par jour … Ça vous fait rêver ?


La madeleine de proust …

Certaines machines décrivent aussi une période de la vie du collectionneur , ce qu'il avait et qu'il a perdu , et encore plus ce dont il rêvait et ne pouvait avoir … Je pense aux calculatrices à LED , aux consoles de jeux , etc …


L'esthétique des objets …

Enfin , certains objets de collection le sont parce qu'ils sont décoratifs . Je pense aux vieilles radios à lampes , aux téléphones fixes d'il y a 60 ans et plus , des machines à écrire d'avant guerre . Mais est-ce déjà de la collection ? Je pense que oui , c'en est les premier stade , c'est déjà un achat de plusieurs objets en vue d'en amasser au moins quelques uns … Ensuite certains continueront et deviendront des collectionneurs purs et durs !


La notoriété …

De façon logique un produit collectionné doit soit être assez répandu soit connu … il faut savoir que l'objet existe pour qu'il soit collectionné , qui connait réellement les
sténotypes ou les protectographes ? Bien des collectionneurs commencent leur collection avec un " vieux bidule " tout poussiéreux en se demandant " c'est quoi ce truc là ?


Qu'en est il de l'avenir différentes collection de produits Techno-vintage ( où comme on dit en informatique des Sasfepu " ) … Je vais donner mon avis sur les marchés que je pense suffisamment connaitre …


Informatique ( console et consoles de jeux ) …

Je comptais commencer par celui des calculatrices mais comme ce marché est influencé par l'informatique domestique je préfère commencer par l'informatique . Je mets ensemble informatique et console de jeux car je pense qu'ils sont très liés , j'aurais dû parler d'informatique domestique car souvent ces collections reposent beaucoup sur les jeux vidéos qui tournaient sur ces machines ( madeleine de Proust de nos contemporains …. ) .

Pippin-Atmark-Console-Set


En plus on parle souvent des mêmes marques : Atari , Amstrad , Apple ( dans le cas d' Apple c'est anecdotique avec la Pipin ) Philips , Sony , etc …

J'ai un réel soucis pour pouvoir imaginer que cela reste très collectionné dans l'avenir …

  • La première raison est l'apparition des répliques modernes . C'est à mon avis une bonne initiative qui permets d'éviter que ces produits tombent dans l'oubli ( et ne soient vraiment plus collectionnés ) mais cela leur prends " une part de marché " …
  • La seconde raison est que l'utilisation de telles machines devient problématique : il faut une télévision adaptée , parfois des magnétophones en état de fonctionnement ( quoi qu'on puisse remplacer par des appareils numériques plus modernes ) , des périphériques adaptés , etc … C'est tellement plus simple d'utiliser une réplique …
  • Enfin un dernier détail : l'entretien et la réparation des objets . C'est un travail de spécialistes et certains composants vieillissent mal dans le temps ( par exemple les condensateurs ) et bien des composants essentiels ne se fabriquent plus et il est très difficile de les récupérer sur une " donneuse d'organe " ( par exemple les processeurs ) .

Alors si il ne sera pas réellement possible d'utiliser de telles machines , qui pourra être intéressé par une telle collection ? Des personnes ayant une démarche d'historien de l'informatique , il y aura donc au mieux un marché de niche et quelques appareils en circulation ( qui se vendront peut-être cher du fait de leur rareté ) .

Ces appareils ne peuvent même pas servir en décoration intérieure car le plastique vieillit à la lumière ( il devient jaune et mat , avec en plus des différences de jaune suivant l'intensité de la luminosité reçue ) .

Dans mon cas personnel cette année j'ai perdu une pièce de collection : sa batterie a gonflé et éclaté le boitier . Je l'ai donné à un ami " pour pièces " . Cela fait un bail que j'en ai pas acheté , par contre cette année j'en ai vendu quelques unes , elles me servent à payer mes autres objets techno vintage …


Les machines à écrire …

Le cas des machines à écrire est intéressant … J'ai connu la même situation dans les années 80 dans la BD au moment de l'émergence de la BD de collection ! Il y a quelques années on m'aurait demandé
combien vaut une machines à écrire ? j'aurais répondu à vraiment désolé de la situation Combien de Kilos de ferraille ? … Non pas qu'il n' ait pas de demande mais car l'offre était infiniment supérieure que la demande , ces machines sont quasi-indestructibles … Et de fait bien des brocanteurs pensent encore un peu comme ça … Le tarif pour ces gens là c'est une machine état neuf entre 10 et 20 Euros , à netoyer ou réviser 5 Euros ! Et comme ils n'ont aucun respect de ces machines cela vous vaudra parfois plusieurs heures pour les rendre fonctionnelles et présentables , en tout cas elles méritent toujours une bonne révision et un petit coup de vinaigre blanc sur le boitier . Je vous parlais au début de l'article de la machine à écrire que j'utilise , c'est un exemple parfait : elle a été déjà démontée trois fois pour réparer tous les sévices qu' EMAUS lui a fait subir . Bon cela commence à être correct !

L'autre marché est celui des " connaisseurs " et d'internet où cette même machine aurait été vendue entre 50 et 175 Euros avec un ruban neuf , révisée et nettoyée ( ou restaurée , ce qui explique le flou du prix estimé ) .

C'est un cas typique d'un nouveau marché de collection . Cette situation ne dure jamais longtemps , très vite toutes les machines à vil prix se trouvent à un prix collection . Les collectionneurs sont de véritables " aspirateurs à collectors" et ne laissent plus rien aux brocanteurs et chiffonniers … Une fois les objets rentrés dans le milieux de la collection , ils en ressortent rarement !

Le collectionneur type de ces machines aime les machines à écrire mais aussi de les utiliser … Un peu comme un collectionneur automobile , réparer , entretenir et utiliser son joujou fait partie du plaisir de ce genre de collection . La machine de collection ( sauf pour quelques machines très atypiques qui sont achetées juste " pour la pièce " ) doit donc être fonctionnelle . Selon un brocanteur , même ses clients qui achètent les machines à écrire " pour déco " lui demandent si on peut trouver des rouleaux pour une utilisation occasionnelle .Ce gout des collectionneurs pour les machines utilisables couramment fait que les machines à écrire atypiques et donc peu utilisable décemment ne sont pas très chères face à une machine utilisable ( Disons que cela commence à 150 Euros , mais pour des pièces ayant souvent plus de 100 ans ) …

Ne nous y trompons pas : le marché de la machine à écrire de collection semble florissant et a toutes les chances d'être en forte expansion les prochaines années .

Pourquoi cette collection a mis autant de temps à se développer ? Justement car ce sont des machines robustes et faciles à entretenir et réparer ! Une vieille machine , c'est une machine des années 50 ! C'est de fait un gros atout pour ce type de collection : on n'est pas dissuadé de commencer une collection de machine à écrire : pour quelques dizaines d' Euros on peut trouver des machines très sympa , même d'avant-guerre …


Les calculatrices …

Il y a déjà un marché de la machine à calculer ( à LED ) qui pour peut-être durer et s'amplifier : c'est celle des machines à calculer de marque informatique , les plus significatives sont celles de Commodore ou Texas Instrument ( qui a fait des ordinateurs ) . Mais je les trouve déjà à un prix très conséquent …

TI99-IMG_7143


Je vous ai déjà parlé des machines à calculer mécaniques , pour moi seul leur look peut encourager une ( petite ) collection , principalement pour de la déco .

Pour l'instant je trouve que les premières machines à calculer électronique se vendent cher et semblent recherchées . De fait on n'en trouve plus beaucoup en brocante . J'entends par premières celles qui ont été fabriquées avant l'avènement des machines à cristaux liquides .

A vrai dire ces machines sont assez faciles à collectionner :

  • Il y a peu de soucis à part l'oxydation des touches , les condensateurs et l' acide des piles oubliées dans leur compartiment .
  • Elles sont faciles à stocker ( c'est un petit détail d'importance : il est assez facile de stocker 100 calculatrices , pas 100 machines à écrire ou ordinateur ). Un collectionneur de machines à écrire qui avait fait une exposition de ses machines à écrire en m'en parlant disait " je les ai sorties de ma grange " . On peut avoir 10 ou 20 machines à écrire , cela prends déjà pas mal de place ( disons deux meubles de type bibliothèque) , une centaine il faut un hangar !

Bref , cela reste une collection facile à aborder et assez sympa car il y en a de toutes sortes , les premières étaient même assez originales au niveau fonctionnement . Le seul soucis est encore une fois le plastique , c'est délicat à exposer , et surtout ne jamais l'exposer à la lumière directe du soleil .


Téléphones , radios à lampes …

Téléphones , radios à lampes , même combat : ils ne sont plus utilisables tels quels ( on peut adapter certains téléphones aux box internet via une carte ou un boitier ) . Peu de radios à lampes avaient la FM . C'est donc principalement de la déco . Les téléphones d'avant guerre se vendent cher , les radios à lampe moins : on peut en trouver de très belles pour moins de 50 euros !

Je ne suis pas certain qu'il y ait une logique au niveau évolution du marché hormis que le techno vintage peut avoir " la cote" car c'est une déco O% CO2 … L'autre paramètre au niveau déco c'est que les radios à lampe sont souvent dans un triste état extérieur , les téléphones hormis leur câbles vieillissent bien mieux .

Aussi bien téléphones que radios à lampe , beaucoup finiront en surcyclage ( plus connu sous le terme upcycling ) . Les téléphones adaptés aux réseaux modernes et les radios avec un adaptateur Bluetooth et parfois un tuner moderne .